La Vie d’Artiste – Ferré Ce Rap (2013)

Artiste
La Vie d'Artiste
Titre
Ferré Ce Rap
Format
CD
Label
Stalagmythe / MVS Anticraft
Release date
18/11/2013
Com de presse

1 - La solitude
2 - Vingt ans
3 - Psaume 151
4 - Ni dieu ni maître
5 - La mémoire et la mer – avec Valérian Renault
6 - Poète, vos papiers
7 - La violence et l’ennui – avec Pizko MC
8 - La marseillaise
9 - L’affiche rouge – avec Skalpel
10 - La grève – avec Tchad Unpoe
11 - Beau saxo – avec Lila Tamazit
12 - Les romantiques – avec Fred Dorlinz
13 - Je t’aimais bien tu sais
14 - Pépée – avec Lila Tamazit
15 - Le chien
16 - Il n’y a plus rien - avec Naï, Robweed, Nero, MC Waloobeach, Ruff, Fred Dorlinz, Posti, R-Mythe Jean Jean, Heady, S'Pry, E One, Supafuh

La Vie d’Artiste présente le disque “Ferré ce Rap”
Sortie le 18 novembre 2013 (Stalagmythe – MVS Distribution Anticraft)

Avec“Ferré ce Rap”, La Vie d’Artiste revisite un choix de morceaux parmi les plus puissants de Léo Ferré. Trublion adapte ses textes visionnaires en s’entourant d’invités des scènes Hip Hop (Tchad Unpoe, Première Ligne, etc.) et Chanson (Valérian Renault des Vendeurs d’enclumes, Lila Tamazit). Réalisé et arrangé par Supafuh, le disque offre un Hip Hop intemporel teinté de Jazz, de Rock et de Trip Hop. Le Vintager a d’ailleurs signé une partie des instrumentaux aux côtés de Namsen et Martis, puisant au cœur des vinyles originaux l’essence de l’œuvre du poète.

Et c’est sur scène que la musique de La Vie d’Artiste prend toute sa dimension… En laissant découvrir une incarnation animale des morceaux, elle souligne l’engagement et la rage toujours actuels de Léo Ferré.

Richesse des orchestrations et des mélodies, force poétique des textes, anarchie… Le rappeur Trublion a été happé par l’œuvre toute entière de Léo Ferré et y a perçu une parenté évidente avec le Rap… Nous sommes en 2009 et l’envie d’adapter des morceaux du poète dans un univers Hip Hop se fait presque aussitôt ressentir. Après un coup d’essai avec des textes de Renaud1, le rappeur a voulu aller au bout de son concept en revisitant également les musiques originales sur un album et un spectacle entièrement consacrés à Léo Ferré. Le groupe La Vie d’Artiste à été formé pour l’occasion avec David Hazak (Basse), Pierre Grenet (Batterie), Supafuh (MPC+platines) et Trublion (Rap).

Travail en studio et autorisations : trois ans de remises en question et de rebondissements.
Pour la création de l’album, Trublion s’est entouré de Supafuh à la ré́alisation (également beatmaker et membre du groupe La Vie d’Artiste). Après avoir écumé les scènes en formule MC/DJ, notamment en première partie de Casey ou de La Rumeur, Trublion et Supafuh ont sorti en juin dernier l’EP-vinyl et digital « Fondations » inspiré du groupe Gangstarr.

A leurs côtés pour “Ferré ce Rap”, on retrouve deux autres beatmakers (Namsen et Martis) et évidemment le bassiste/arrangeur David Hazak ainsi que Pierre Grenet (batteur qui a joué notamment avec Beat Assailant et Tonton David).

Léo Ferré affichant une discographie de près de quarante albums, le choix des seize titres à adapter a débuté par une liste interminable puis s’est confronté à des contraintes finalement bienvenues… Des contraintes artistiques liées aux techniques de sampling des parties instrumentales tout d’abord. Puis le cahier des charges des ayants droits à la fois précis mais qui laissait une grande liberté d’adaptation… Chaque texte devait être revisité autour de son thème musical d’origine. Les trois années de travail en studio ont été jalonnées par les remises en question entre les prises de voix et d’instruments, les arrangements et le mixage. Cette période a été ponctuée de rebondissements liés notamment aux invités et aux autorisations qui ont fait de ce projet une véritable aventure !

« La direction que nous avions choisie, était d’allier le classicisme du Hip Hop 90’s et une découpe des textes de Léo Ferré emprunté de groove, en évitant les poncifs du Slam et du Rap français souvent indigestes. Extrapoler les textes au rythme et au vocabulaire parfois difficiles avec le contraste des arrangements et d’une basse bien ronde. Cette couleur est ce qui a pu, à notre avis, rendre l’album fortement original, identifié et non linéaire. Le choix des interprètes invités va également dans ce sens : ils sont issus des scènes Chanson (Valérian Renault, Lila Tamazit) et Hip Hop (Tchad Unpoe, Première ligne, etc.) » expliquent Trublion et Supafuh.

Soutien de Mathieu Ferré et Alain Meilland, respectivement fils et compagnon de route du poète. Le chemin a été long et difficile pour obtenir les autorisations auprès de Barclay (propriétaire des enregistrements samplés) et des éditions La mémoire et la mer, dirigées par Mathieu Ferré, lequel apporta un soutien plus qu’encourageant au projet.

« Notre objectif est de faire (re)découvrir l’œuvre de Léo Ferré à un public éclectique, issu de générations différentes et composé d’auditeurs de Rap comme de Chanson française. Notre rencontre avec Alain Meilland (chanteur/comédien ami d’époque de Léo Ferré et cofondateur du Printemps de Bourges) a été très enrichissante et nous a permis de constater une forte complémentarité entre nos deux projets. Son spectacle “Léo de Hurlevent” est un tour de chant théâtralisé qui raconte son histoire commune avec Léo Ferré. Il comporte de nombreux parallèles avec le nôtre qui apporte pour sa part une vision plus moderne et centrée sur l’œuvre » conclut Trublion.

« C’est en live que la musique de La Vie d’Artiste prend toute sa dimension… »

TRUBLION – voix, adaptation des textes
SUPAFUH – samples, scratches, arrangements
DAVID HAZAK – basse
PIERRE GRENET – batterie

Trublion
Après un E.P. Hip Hop Jazz de reprises de Renaud et différentes apparitions au sein du label Stalagmythe, Trublion s’attaque au répertoire de Léo Ferré. Il prépare également son premier album solo intitulé Utopies en ruines après avoir écumé les scènes avec Supafuh aux platines, notamment en première partie de Casey ou de La Rumeur.

Supafuh
A la MPC et aux scratches au sein de La Vie d’Artiste, le producteur et réalisateur Supafuh, architecte d’un Hip Hop français très Jazz, apporte son expérience et ses visions dans la création de l’album Ferré ce Rap. Aux manettes de la direction artistique, il pilote les adaptations musicales des œuvres du poète et leur transposition sur scène.

Pierre Grenet
Batteur d’influence Rock, Pierre Grenet a partagé la scène avec Beat Assailant et Tonton David, pour ne citer qu’eux. Expérimenté et intuitif, il transpose les beats du disque sur scène, en leur insufflant une énergie animale, en grande complicité avec David Hazak.

David Hazak
Bassiste et arrangeur, David Hazak a accompagné des artistes comme Oxus ou Boney Fields. Prenant part à la composition du disque Ferré ce Rap comme arrangeur, il apporte son groove et sa générosité de l’album à la scène.

la-vie-dartiste.tumblr.com
www.facebook.com/viedartiste

Photos de presse et visuels HD

Les commentaires sont fermés