Dubmatix – Atomic Subsonic (2008)

Artiste
Dubmatix
Titre
Atomic Subsonic
Format
CD
Label
Silenc!o
Release date
05/02/2007
Com de presse

1 - Repatriation Feat. Kwabena Reuben
2 - Champion Sound
3 - Senseless Killing Dub Feat. Freddie Mc Gregor
4 - Who A Di Boss Dub Feat. Anthony B
5 - Jump & Twist Feat. Raffa
6 - Dirt, Dust & Sand Feat. Treson
7 - Warning Feat. Fredlocks, K. Reuben & Raffa
8 - Rough Times Feat. Howie Smart
9 - Fist Full Of Dub
10 - Skankin' & Rockin' Feat. Howie Smart
11 - Blaze A Fire Feat. Kwabena Reuben
12 - My Selecta

Dubmatix, la nouvelle bombe d’infra bass de Toronto atterrit en Europe pour infiltrer le réseau dub et reggae. Élève au son de Jackie Mitoo puis de King Tubby, Jesse King aka Dubmatix est la plaque tournante du son jamaicain au Canada grâce a son studio « the dub factory » ou il réalise sessions d’enregistrement, mixages et masterings. Après avoir passe beaucoup de temps derrière les manettes, il est cette fois sur le devant de la scène et le coup est payant. De nombreux guests sont venus soutenir son projet et apporter leurs riddims sur ses basses chaudes. Les plus grands sont au rendez-vous : Freddie Mc Gregor et Anthony B mais également la voix soul canadienne Treson ainsi que Howie Smart, Kwabena Reuben et Fredlocks.

Dubmatix remet au gout du jour la période la plus prolifique artistiquement parlant pour la Jamaïque, le son est chaud, les basses vous prennent aux tripes, la production digitale rappelle aux manitous de l’électronique la source du mouvement. Digne héritier des King Tubby et Jackie Mitoo, Dubmatix a déjà conquis le Canada ou le disque, sorti en septembre 2006, tourne en boucle sur les radios étudiantes et est devenu en décembre numéro 1 des passages radios collèges. Mais assez de chiffres, il suffit de vous infiltrer dans la voie tracée dernièrement par Groundation et vous atterrirez forcement sur l’album de Dubmatix, confortablement installe, bien au chaud, laissez vous emporter par les vibes de la bombe a infra bass de Toronto.

Durant l’été 1973, deux ans après son arrivée sur la planète reggae, alors qu’il accompagne son père Bill King, célèbre jazzman des années 70, Dubmatix frappe pour la première fois sur des percussions. Elles appartiennent a Paul Everton, maitre percussionniste canadien d’origine jamaïcaine, dont le désir majeur était alors de faire vibrer Toronto sous les rythmes chaloupes de Kingston. Le jeune Dubmatix adore se retrouver dans le studio ou son père officie régulièrement et baigner dans cet environnement musical funk et reggae. Il se nourrit très tôt des impulsions rythmiques élaborées dans la plus pure tradition et profite de sessions d’enregistrement orchestrées par les plus grands tels que Jackie Mittoo. Cette période façonnera l’empreinte indélébile de son style musical. Dans ce lieu, durant de nombreuses années, Dubmatix découvre et apprend beaucoup. Techniquement d’abord, le studio dispose de tout le matériel nécessaire au traitement de l’ingénierie sonore, ce qui lui procure très vite une passion dévorante pour le travail sur le son. Musicalement aussi, il parfait son oreille et développe sa créativite artistique. Il s’adonne a l’expérimentation et repousse déjà, adolescent, les limites des techniques d’enregistrement, même les plus innovantes.

Dubmatix est aussi un fin musicien. Il étudie la basse acoustique au collège Oakwood. Élève studieux, il s’exerce inévitablement sur les lourdes lignes de basse des tubes de Bob Marley et finit par affirmer son penchant naturel pour le Dub grâce au son du King Tubby. Il quitte l’univers confine du studio pour l’université. Son diplôme d’ingénieur du son en poche, il intègre CHUM FM radio a Toronto en tant que responsable réseaux et producteur-programmateur. C’est la nuit qu’il règne en maitre sur les ondes. Il y diffusera tous les groupes de reggae de la scène canadienne ! Parallèlement et toujours très avide d’innovations, il continue de parfaire sa maitrise des techniques d’enregistrement tout en affinant ses recherches expérimentales.

Il lâche, il y a peu, le groove du micro pour retrouver l’énergie créative du studio. C’est désormais derrière des consoles digitales qu’il réalise mixages, masterings et sessions d’enregistrement. En effet, Dubmatix opère aujourd’hui au Dub Haus a Toronto en qualité de producteur, arrangeur et remixeur. « Champion Sound Clash » est son premier album. Bien plus qu’une première réalisation, il est le syncrétisme musical parfait de son entière personnalité.

Cette année 2007 démarre très fort pour Dubmatix avec la sortie en fevrier de Atomic Subsonic. Fort de sa première expérience studio via son album “Champion Sound Clash”, le nom de Dubmatix s’est fait de plus en plus entendre. Si bien que Jesse King aka Dubmatix a poussé sa passion pour le reggae encore plus loin en invitant ici d’incontournables chanteurs jamaïcains à l’image de Freddie McGregor, Anthony B et autre Fred Locks.. Douze titres inspirés que Dubmatix lui-même a mis en écoute sur son site officiel.

Photos de presse et visuels HD

Les commentaires sont fermés