Gentleman’s Dub Club

tof4

Gentleman’s Dub Club se forme en 2006 au sous-sol du 44 Headingley Lane à Leeds. Le groupe était alors fondé de 9 membres : Jonathan Scratchley (Chant), Tommy Evans (Batterie), Kola Bello (Claviers),Nick Tyson (Guitare), Toby Davies (Basse, synthés), Niall Lavelle (Percussions), Matt Roberts(Trompette), Kieren Gallagher (Sax) et Harry Devenish (Son).

La formation se forge rapidement une solide réputation en créant toujours la surprise sur scène, proposant l’un des live-shows les plus dynamités du moment, se faisant vite une place sur la scène UK de la « bass-music ». Les performances de ces messieurs étonnent et attirent vite les foules, de Goa à Glastonbury et sur les plus gros festivals comme le Bestival, le V Fest, le Secret Garden Party ou encore le Poland’s Ostroda Reggae Festival, sans parler du plus gros rendez-vous international de bass-music au monde : le Croatia’s Outlook Festival.

Leurs albums, depuis leurs sorties, n’ont jusqu’ici jamais quitté le Top 40 des charts reggae, soutenus par des personnalités imminentes comme Huw Edwards (BBC Radio 1), Rob Da Bank (BBC Radio 1), David Rodigan (BBC 1XTRA) ou encore Don Letts (BBC Radio 6 music). Gentleman’s Dub Club ont partagé la scène avec les plus grands artistes, apparaissant sur les affiches d’artistes comme Roots Manuva, The Streets, The Wailers, Busy Signal, U-Roy, ou Finlay Quaye.

Il est enfin là ce nouvel album ! L’aboutissement de sept longues années à tourner de par le monde et à se perfectionner sur scène.

L’écriture de cet album a commencé sur une plage de Wales en été et s’enregistra en studio durant tout l‘hiver suivant. “Fourtyfour” est le véritable premier album de Gentleman’s Dub Club.

“Fourtyfour” navigue entre ombre et lumière et parvient à toucher du doigt cette quintessence qui fait d’un album un futur classique. D’une richesse rare, l’album passe en revue différents styles de reggae, des plus authentiques roots et lovers au stepper en passant par le 2 tone et bien sûr le dub, puisant dans toutes ses possibilités. “Fourtyfour”, c’est une artillerie lourde et du sur-mesure pour les dancefloors, une musique tout en relief qui révèle d’autres facettes du Gentleman’s Dub Club. Le collectif n’hésite pas à utiliser des éléments propres à la techno, au dark dubstep au hip hop et plus encore, provoquant chez l’auditeur une sensation rare, l’emmenant dans un univers inédit, une expérience singulière.

Gentleman’s Dub Club – FourTyFour (2013)
Gentleman’s Dub Club – FourTyFour (2013)

Les commentaires sont fermés