Siska - Diggin' the Roots (EP 2024)

ARTISTE : Siska
TITRE (EP) : Diggin’ the Roots
FORMAT : Digital
LABEL / DISTRIB :VLB Rec. / Soulbeats Music
DATE DE SORTIE (Single) :08.12.2023
DATE DE SORTIE (EP 4 titres) :29.03.2024
COMMUNIQUE DE PRESSEPdf

Diggin’ the Roots · Nouvel EP

Siska « Diggin’ the Roots (EP) »
Sortie le 29 mars
Stream | Download · Vidéo live-session

TRACKLISTING
01 – Troubles, Heartaches and Sadness (Ann Peebles cover)
02 – Igziabeher feat No Night In Zion
(Peter Tosh cover)
03 – Arabian Knights
(Siouxsie and the Banshees cover)
04 – Im Nin’Alu
(Ofra Haza cover)

Credits : ©℗ VLB Recordings 2024 – Soulbeats music


Siska se rend disponible en interviews,
à Paris du 13 au 17 mai 2024, n’hésitez pas à nous contacter



Siska a grandi dans les quartiers nord de Marseille mais c’est à la Plaine qu’elle a planté ses racines, là où les nuits du quartier groovaient aux sons des musiques noires. C’est aussi là qu’elle rencontre la culture Rastafari. Très vite, en plus de chanter dans son combo afro-reggae, Axxam, elle assure les chœurs dans le Zion Train Imperial de Joby. C’est ce dernier qui lui offrira son premier groupe en tant que lead vocal, Ka & Co. Sista Ka est née et, avec son gang world- beat Watcha Clan, va s’affranchir de tous les codes possibles. Elle et le Clan sillonneront la France, l’Europe, le Maghreb et les USA pendant plus de 15 ans et 5 albums.

Charismatique, Siska occupe la scène avec une énergie captivante, s’investissant physiquement et spirituellement dans chacune de ses performances live. 2013 sonne le changement de vie, Karine descend du tour-bus et pose ses valises à la maison, ou plutôt au cabanon. Un heureux évènement la tient éloignée des tournées mais sa guitare et sa voix ne sauraient la quitter. C’est avec les calanques pour horizon qu’elle va accoucher de chansons intimes, apaisées et néanmoins concernées. En 2015, toujours en toute indépendance, épaulée par son compère Supreme Clem et le batteur Jessy Rakotomanga, Siska prend le monde à contre-pied produisant un son aussi arty qu’exigeant, entre trip hop et future soul, la carrière solo de Siska est lancée. Le clip en slow motion Unconditional Rebel fera le buzz sur la toile cumulant plus de 3 millions de vues et entrera dans le très convoité Top 10 de Viméo. Deux albums verront le jour « A Woman’s Tale » en 2017, un opus à la fois intemporel, apaisé et fiévreux, un écrin tout en équilibre alternant puissance et finesse et cette voix qui scande les textes d’une femme qui ne faisait alors que commencer sa mue.

L’album « Mauvaise Graine » sort en 2021, histoire d’une artiste définitivement libre, sauvage, décomplexée, qui ose enfin (et pour la première fois de sa carrière) chanter en français. Bien plus sombre que son prédécesseur, ce disque trip hop est résolument électronique, agrémenté de riches arrangements organiques voir cosmiques avec l’intervention d’un quatuor à cordes. Un album qui cristallise l’état d’esprit du moment de son auteure et nous offre un voyage introspectif dans les profondeurs de son âme, tiraillée, quelque part entre le soleil et la lune. Cette année-là, la perte de son grand frère Ras Jahby la pousse naturellement à se reconnecter à ses racines reggae. A Marseille, quelques frères se rassemblent pour des sessions nyabinghi devenues mythiques, pour lui rendre hommage…

Le clip du single Ta Peau se retrouve censuré sur les réseaux pour nudité et simulation de l’acte sexuel (?!). Pour faire passer l’amertume, Siska détourne l’affaire à coups de vibrations positives et répond avec le très gainsbourien Amours censurées, morceau produit à Londres par monsieur Prince Fatty, le retour au reggae de Siska est acté !

Le 8 décembre 2023, Siska dévoilait un 1er extrait Arabian Knights, une reprise habitée de Siouxsie and the Banshees. L’EP « Diggin’ the Roots » contient 4 titres, 4 reprises reggae des plus inspirées, libéré sur toutes les plateformes le 29 mars 2024. Quatre reprises que Siska est allée chercher au plus profond de sa discothèque émotionnelle. De ses années lycée (Arabian Knights) à sa rencontre avec Rasta (Igziabeher), de sa période Watcha Clan où elle mélangeait arabe et hébreux (Im Nin’Alu) à la soul music qui jalonne son parcours depuis son enfance (Troubles, Heartaches and Sadness). Un EP produit, arrangé et mixé par Clem aka Adelo Basileus et Soupa Ju chez VLB Recordings.

Un 2ème EP de compositions de Siska sortira prochainement, incluant notamment 2 productions inédites du producteur londonien Prince Fatty, et d’autres surprises à venir !


CONCERTS

02.05 · Lyon – La Marquise (+ Prince Fatty) – FB event
03.05 · Pantin – Metaxu (+ Prince Fatty) – FB event
25.05 · Gennevilliers (92) – Le Tamanoir (92)


Arabian Knights · 1er single

Siska « Arabian Knights »
Disponible depuis le 8 décembre
Stream | Download · Clip

· Arabian Knights ·
(Siouxsie and the Banshees cover – 1981)
Credits : ©℗ VLB Recordings 2023 – Soulbeats music
Audio ISRC : FR6P82300010
Vidéo ISRC : FR6P82300011

New single from forthcoming Siska‘s reggae project (March, 29, 2024)




SISKA EST DISPONIBLE EN INTERVIEWS
N’hésitez pas à nous contacter


4 REPRISES

Marley, représente souvent le côté positif de reggae music et Tosh un côté plus dark. Moi j’aime bien ce coté lunaire… ce track, ce sont des louanges à Jah, comme une affirmation du chemin de rastaman et de sa croyance (Igziabeher est le nom de dieu en amharique). Le beat et les paroles de ce morceau sont profonds et énergiques, c’est un message d’espoir: persévérer, même si le chemin est sinueux… La puissance des tambours nyabinghi accentue le coté powerfull du track. Nyabingui est la racine de reggae music, racine rythmique et spirituelle qui m’a touché en plein cœur. J’ai découvert le reggae à travers la communauté rasta qui était présente à Marseille dès la fin des 80’s et début 90. C’est grâce à ces frères et sœurs qui œuvraient dans l’ombre que Marseille est devenue début 2000 un véritable fief du reggae music. Beaucoup de groupes marseillais ont émergé à ce moment là mais c’est rasta qui avait planté les graines 10 ans auparavant. Ce mouvement a bouleversé ma vie, j’ai trouvé une source spirituelle qui a rempli le vide qui était en moi, j’ai trouvé enfin des réponses à mes questions sur cette société dans laquelle je ne me reconnaissais pas… auprès de rasta j’ai trouvé l’écoute et la compréhension, le respect et une façon de vivre au quotidien qui m’apaisait … La musique, la re-connexion à la nature et au corps, Ital food, suivre son chemin même si ce n est pas celui de Babylon et résister car toi seul sait ce ce qui est bon pour toi…

Je voulais remercier la communauté rasta qui a eu tant de mal à vivre au sein de marseille city et qui a injecté toute cette énergie vitale à cette ville sans être reconnue… c’est un humble hommage mais je tenais à le faire … C’est Ras Jahby qui m’avait ouvert les portes de ce royaume et heureusement quelque années avant qu’il nous quitte, on a pu monter ensemble et avec Ado (bass drum et vocal) le No Night In Zion et faire le premier concert dans l’église de Notre Dame du Mont, un souvenir mémorable qui a été filmé. Cette vidéo donne une vision très sérieuse de ce rassemblement mais le one shot nous a mis une bonne pression! We are so serious but we don’t mess with the one shot ! 

Siska au sujet de sa reprise de « Igziabeher » (Peter Tosh)

J’ai beaucoup joué ce track en sound system, en acoustique aussi et aujourd’hui cette version reggae est une évidence : le pont entre la soul et le reggae. Comme un hommage aux Maytals, aux premiers Wailers, imbibés de soul et de rhythm and blues, c’est le rock steady jamaïcain ! Je remercie toute cette culture blackmusic des 70.s, groove and sou,l qui m’a fait tellement danser et que mes parents faisait résonner à la maison. Sur cette version, qu’Adelo Basileus a produit avec brio, j’aime particulièrement la place donnée aux claviers. Respect.

Siska au sujet de sa reprise de « Troubles, Heartaches and Sadness » (Ann Peebles)

Im nin alu est un poème yéménite du 17ème siècle rendu célèbre au début de années 80 par la chanteuse Ofra Haza. La signification  profonde est « même si les portes du riche restent fermées, les portes du ciel, elles, ne seront jamais fermées » J’ai chanté ce morceau avec mon groupe Watcha Clan car c’était une manière pour moi d affirmer la nécessité de garder nos portes ouvertes face à l’afflux de personnes désœuvrées qui arrivent à nos frontières et notamment ceux qui traversent la Méditerranée, nous avions rebaptisé ce morceau : refugees welcome. Pendant des années au sein du clan, j’ai chanté en hébreux et en arabe, la culture orientale comme celle d’Europe de l’est sont mon héritage familial, mon père vient d’Algérie et ma mère est originaire de Lituanie. Les musiques traditionnelles de ces pays ont marqué ma voix et tracé mon chemin et la world music teintera toujours mon travail, c’est mes racines. Quand j ai rencontré rasta, j’étais ado, et je ne me sentais pas légitime pour chanter reggae music car je n avais pas eu «La Révélation». Après des années à voyager grâce à la musique, je vois bien que mon chemin musical est le fruit du métissage, de l’engagement et de la persévérance et c’est bien l’enseignement de rasta. Ouvrir une porte entre ces musiques, faire groover ce chant yéménite sur du reggae dub, c’est puissant et ça met en évidence les points communs « spiritualité et engagement ». Music is conscious

Siska au sujet de sa reprise de « Im nin alu«  (Ofra Haza)

J’ai découvert Siouxsie Sioux au lycée, je n’écoutais que du reggae et du funk et sa musique m’a mis une claque… J’aimais sa façon d’écrire, inspirée de poète comme Rimbaud et j’aimais surtout cette femme, son attitude et son ouverture d’esprit. Cette chanteuse n’était pas “sexuée » et ne voulait être reconnue que grâce a la qualité de son art ! J’étais encore gamine et quand elle a débarqué dans mon univers musical, je me suis dit: c’est ça être une artiste libre et c’est ce que je veux devenir ! J’ai réalisé un peu plus tard, que des groupes reggae comme Steel Pulse faisaient les 1ères parties des Clashs et que les Anglais, dès cette période punk, avait la liberté de mélanger les styles et les publics, un métissage culturel que l’on retrouvera 10 ans plus tard avec la musique électronique

Siska au sujet de sa reprise de « Arabian Knights«  (Siouxsie Sioux & the Banshees)

Biographie

Suivez SISKA

VIDÉOS

Extrait live de la soirée Rub A Dub Club à Marseille au Café Julien (Novembre 2023)

AUDIO / SONS

Photos de presse et visuels HD à télécharger

Siska – Diggin’ the Roots (EP 2024)
Siska – Arabian Knights (single 2023)
Siska © Julie Lagier

Les commentaires sont fermés