I-Octane – Love and Life (2018)

tof4
Artiste
I-Octane
Titre
Love & Life
Format
CD / Digital
Label
Conquer The Globe Prod
Release date
30/03/2018
Com de presse

1 - Up To We
2 - Pretty Loud Ft JBoog
3 - Let Me Love You
4 - Love To See You Dance Ft Demarco
5 - Passionate Love
6 - Nothing In Common
7 - Unfair Games Ft Yanique (Di Curvy Diva) 8 - If You Think You're Lonely Now Ft Romain Virgo
9 - Heart Breaker
10 - I Don't Wanna Know Ft Shaggy
11 - Girl's Dem Into We
12 - Time Line
13 - Private Policy
14 - Sexiness
15 - When You're In Love
16 - Success (T.I.M.E)
17 - Love Life
BONUS TRACKS
18 - One Chance Ft Ginjah
19 - Weh Di Fire Gone


I-Octane : Key points
L’album « Love and Life » – Track by Track


Télécharger le single « Pretty Loud Feat. JBoog »
http://smarturl.it/IoctaneJboog

Pré-commander l’album « Love & Life » (sortie mondiale le 30.03)
http://smarturl.it/I-OctaneLoveandLife


Un talent évident, des paroles conscientes, des performances live de feu doublé d’un vrai charisme sont la marque de fabrique du chanteur reggae I-Octane, dont la musique a déjà fait le tour du monde. Encore peu connu en France, I-Octane est, aux USA et en Jamaïque, l’un des grands noms du reggae actuel.

En première ligne de cette nouvelle génération de chanteurs en Jamaïque, ce paisible Rasta est en Jamaïque un redoutable hit-maker, occupe une place de choix et s’est progressivement imposé comme défenseur de la culture, de la vérité via sa musique engagée tout en se maintenant au top des charts dancehall avec des morceaux devenus de véritables classiques (Stab Vampire, Lose A Friend, No Love Inna Them, Puff It, L-O-V-E You. Bénéficiant d’une très bonne image et restant fidèle à ses principes, I-Octane est parvenu à fédérer de par le monde, élevé au rang de superstar selon les pays. C’est ainsi que le Jamaïcain s’est vu égérie de Digicel (télécom) en 2010. L’artiste est toujours sous contrat exclusif mais d’autres marques le sollicitent souhaitant s’associer aux messages véhiculés par I-Octane. Il est aussi à sa façon un ambassadeur de Jamaïque, connu aussi pour être la voix du brasseur international Guiness, et ce dans toutes les Caraïbes. Plus récemment, c’est avec une marque de jus caribéens (Busta) que le chanteur s’est associé. Un personnage ancré dans son époque, aux messages positifs et engagés mais que les ‘industriels’ sollicitent. Le nom I-Octane est devenu à son tour une marque, phénomène dont le chanteur se délecte. Managé par Khool International, I-Octane est en train de laisser son empreinte sur la scène reggae / dancehall / R&B jamaïcaine. Il compte aussi de nombreuses collaborations à sa discographie (Warlord, Bounty Killer, Agent Sasco, Tarrus Riley, Wayne Marshall, Damian ‘Jr Gong’ Marley, Aidonia, Vybz Kartel.) et reste l’homme aux innombrables prix, nominations et récompenses. Véritablement installé dans le circuit professionnel depuis cinq ans, I-Octane a parcouru un chemin considérable, déjà pressenti comme l’une des futures légendes du reggae.

Avant de devenir I-Octane, le jeune Byiome Muir était un de ces enfants élevés (tant bien que mal) à Sandy Bay (Clarendon, JA) avec des rêves plein la tête. Il se souvient que dès son plus jeune, sa propre mère se plaignait du bruit que ce bébé pouvait produire, jouant avec sa voix comme on joue avec un hochet. Sa passion pour la musique naît rapidement et il prend l’habitude de se produire en public, à l’école essentiellement où, petit-à-petit, Byiome gagne le respect de tous, désormais aucun événement culturel ne se déroulera sans lui.

I-Octane ne se destinait pas initialement à une carrière de chanteur. Connaissant les problèmes financiers de la famille, il se proclama ‘homme de la maison’ et aida tant sa mère à élever ses frères et sœurs, alors que sa mère l’encourageait à faire des études. Byiome développa une aptitude pour les sciences et techniques et aurait fait un bon architecte, mais c’était sans compter sur l’appel de la musique. Après l’université, il se retrouva dans le bizness musical et se lança en tant que Richie Rich. On le présentera à Donovan Germaine (Penthouse Records), il commence à taper dans le dos d’artistes comme Buju Banton ou Tony Rebel qui tous deux ont su lui donner des clefs essentielles.. L’envie de changer de nom s’imposa et après une interminable discussion hautement scientifique, I-Octane était né. L’étudiant en sciences a voulu utiliser les propriétés ‘énergie’ et ‘performance’ pour se définir, celles du gaz octane. Trois ans après sa rencontre avec Penthouse, I-Octane est approhé par Arrows Recording Company et suite à cette signature va dépasser le dancehall et s’autoriser une musique plus profonde, plus culturelle marquée par la sortie du single Stab Vampire qui trouve de suite son public, couronné du prix de meilleur clip aux ‘Excellence in Music Awards » (EME). I-Octane enchaîne les hits (Different Page, Hurt Mi, Mama You Alone) parle à chacun et agrandit considérablement sa base de fans. Il s’envole pour une première tournée européenne et y fera de nouvelles connexions avec des producteurs.

2012 est un tournant puisque son premier album voit le jour « Crying To The Nation » (Scikron/VP Records), une production passant avec aisance du roots au dancehall. Les critiques accueillent l’album comme une démonstration, I-Octane s’affirme en tant que chef de fil d’un renouveau dans le dancehall conscient, marchant dans les pas d’un Sizzla, Capleton ou Buju Banton. Les tournées intensives dans les Caraïbes, en Europe et en Asie portent leur fruits et l’année 2013 démarre sur une série de hits et I-Octane se voit remettre le Youth View Award de l’artiste culturel de l’année ainsi que celui de Célébrité-mannequin de l’année (prix remis par l’olympique Usain Bolt). Il s’engage aussi cette même année auprès de l’Université pour un programme d’éducation. Très demandé dans les Caraïbes, c’est dans son île natale qu’un tournant dans sa carrière va avoir lieu avec sa participation à la soirée de clôture Dancehall Night du Reggae Sumfest en Juillet 2013 à Montego Bay, alors qu’I-Octane célébrait ses 21 ans. acclamé par des milliers de personnes, une nuit qui restera, de mémoire de Jamaïcains, la plus marquante de toute la saison culturelle. Le 4 Mars 2014, I-Octane sort dans le monde entier son très attendu album « My Journey » produit par son partenaire de longue date et conseiller artistique DJ Frass, en distribution chez Tad’s Records.

A grand renfort de hits et de matière musicale, I-Octane a fait le tour du monde et imposé son nom. Grâce à sa polyvalence, sa versatilité, il a su naviguer dans cette industrie saturée tout en gardant sa spontanéité et sans jamais se compromettre. Un personnage aussi à l’aise en rendez-vous d’affaire que dans une pub TV ou au fin-fond du ghetto de Kingston. Récompenses, reconnaissances, scènes mondiales. collaborations et rencontres, on retrouve toute cette expérience dans ce nouvel album « Love and Life » qui sortira le 30.03.2018 sur le label et distributeur international IDC, basé à San Francisco (Californie).


www.facebook.com/ioctanelive
www.instagram.com/realioctane
twitter.com/realioctane
www.youtube.com/user/IOctaneVEVO
www.youtube.com/user/IOctaneTv


Photos de presse et visuels HD à télécharger
Cover Credit : Bling Blang Work – Photographe : Wade Rhoden – Graphisme : Paul Davis

Les commentaires sont fermés