Baco & Urban Plant – Rocking My EP (2019)

tof4
Artiste
Baco & Urban Plant
Titre
Rocking My EP (EP)
Format
Digital
Label
Baco Records
Release date
13/12/2019
Com de presse



TRACKLISTING EP
01 – Désolé Les Enfants*
02 – Sada
03 – Mdru Wa Ngomma
04 – Bwana
05 – Mizani
06 - La Paix ou L’Épée*


* = Clips disponibles

Baco et le R’n’G : en savoir plus


Sortie de l’EP 6 titres « Rocking My EP » -> Le 13 Décembre 2019
Inédit : Clip
La Paix ou l’Épée le 18.12
Voir le teaser


Sortie de l’album « Rocking My Roots » -> Mars 2020


NOUVEAU CLIP « Désolé les Enfants » disponible
https://youtu.be/9SEgHLyySjU
Ajoutez le single à votre playlist : ICI
Commander le single  :
https://fanlink.to/Baco-DesoleLesEnfants
Google PlayQobuzAmazoniTunes


. L’EP « Rocking My EP » (6 titres)

Le credo de Baco et son band Urban Plant c’est de faire vivre l’héritage légué par les musiques noires au patrimoine des musiques actuelles à travers le R’n’G. Un style nouveau et surprenant où le « R » représente cet apport incommensurable, rock, rap, reggae, et le « G » étant le goma, tambour en langue bantoue, le pouls africain. Le R’n’G est un univers sonore où les genres sont décomposés et reconstruits et un voyage musical aux textes profonds qui appellent à la conscience sur les réalités de ce monde.

Composé d’un quintet de musiciens émérites (lead chant, basse, batterie, guitare, clavier) et de chœurs, Baco & Urban Plant apporte cette innovation, ce temps avant le temps, où le ternaire rencontre le binaire réveillant le corps et l’esprit.

La sortie du premier single Désolé les enfants a fait l’objet d’un clip et créé un certain engouement médiatique pour son message et son riddim qui l’a fait vite intégrer la playlist ‘Reggae Nation’ de Spotify, d’aucun parleront même du Iggy Pop du reggae ! C’est à présent un EP de six titres, single Désolé les enfants inclus, qui sera disponible le 13 décembre prochain avec le très puissant morceau La Paix ou l’Epée qui sera lui aussi très prochainement mis à l’image.

DÉSOLÉ LES ENFANTS (Single #1)
L’exhortation à la conscience est sans appel pour les nouvelles générations. BACO est « désolé » du constat mais pas las d’amener la réflexion et la spiritualité entre les notes de sa création musicale. Quand la faune et la flore de son Île se sont faits dévorées par le béton en l’espace de 30 ans, quand le monde s’auto-asphyxie par ses propres actions, Baco est désolé pour la génération future. Mais il reboise les consciences à travers son Reggae & Goma.

SADA
« La fondation maintient l’équilibre. Que cela se chante à SADA ». Sada, un des villages fondateurs du peuple Bantou de Mayotte. Dans le sillage de l’histoire, Baco évoque les temps où le peuple psalmodiait les chants sacrés dans l’un de ses villages ancestraux, à chaque temps marqué pour l’île.

M’DRU WA NGOMMA
« Ronde sous la pleine lune, le N’goma aspire les pas dans le cercle de la danse. ».
L’invitation à la danse pour une nuit de fraternité.

BWANA
L’histoire d’un vieil homme qui parcourt toute la ville par un soleil ardent qui a déjà vécu des guerres passées et qui s’interroge sur la fin possible de celles-ci et de la bêtise humaine pour les générations à venir.

MIZANI
Le linge sale se lave en famille. Mizani (‘balance’ en swahili) représente  symboliquement la justice. Mizani appelle à un conseil à huis clos des anciens  afin de bénir la réflexion entre les îles  des Comores.

LA PAIX OU L’ÉPÉE
Représente la contradiction de l’occident, sa vanité. Un texte qui exhorte à aller vers la source de l’humanité, l’Afrique, là où mourra l’épée et là où naîtra la paix. Musicalement, c’est l’expression pure du R’n’G avec une tendance franchement rap.


Baco, la voix de Mayotte est de retour après un temps de silence et de recherche, avec un album évènement « Rocking My Roots ». Le chanteur mahorais nous livre un opus en 3 volets qui illustrent son style unique, le ‘R’n’G’, alliant ses influences urbaines ‘rock, reggae, rap’ au ‘Goma’, rythmes ternaires des percussions traditionnelles. Sur un socle d’hommage à la diaspora du peuple noir, le 1er volet est dédié au style pur de cette combinaison, alors que le 2ème volet restitue la diversité des styles désormais universels de cette même diaspora. Le 3ème est une version live du style lui-même du R’n’G.

Avec Urban Plant, un live band de musiciens émérites, il sera en tournée dans toute la France.

Son 1er single Désolé les enfants : quand la faune et la flore de son Île se sont faites dévorer par le béton en l’espace de 30 ans, quand le monde s’auto asphyxie par ses propres actions, Baco reboise les consciences à travers son Reggae & Goma.

Baco, le chant de l’âme métissée
Durant de nombreuses années, le musicien, auteur, compositeur, s’est illustré en leader activiste de la culture mahoraise. Son credo, faire vivre l’héritage de sa musique traditionnelle, et de la contribution des musiques noires au patrimoine des musiques actuelles. Embrassant à 10 ans la guitare électrique, qu’il ne quittera plus, puis débarquant à Paris, de la forêt tropicale à la jungle de béton, sa musique en sera marquée à jamais. Très vite, les sonorités peu conventionnelles de ses compositions, inspirées par le rythme des tambours « n’Goma » de son île natale, sa voix chaude et chaleureuse et ses textes conscients le feront remarquer et jouer sur de nombreuses scènes et festivals (New Morning, La Bellevilloise, Africolor…) marquant les esprits et soudant quelques communautés de fans français.

De ses premiers albums où l’artiste part à la recherche de son style propre, aux expérimentations progressives, entre rock et reggaeblues et folklore traditionnel, Baco invente ce genre peu commun nommé R’n’G enivrant, fascinant, nous faisant voyager d’un continent à un autre, nourri de ses multiples rencontres et collaborations avec des artistes comme : Keziah JonesHanifa Walidah (de Brooklyn Funk) ou encore Earl Blaize… Son album « Karalala » se vend à près de 200 000 exemplaires. Il porte un message spirituel de l’harmonisation possible des différentes cultures et des peuples. Il œuvre dans les années 90-2000 dans son île à cette émergence culturelle à travers des concerts, des évènements culturels, des expositions, … Il remplit les stades, mais est exposé politiquement. Face aux tensions grandissantes, il décide de fuir le front Métropole afin de mieux conquérir les lendemains, dans le silence de Baco, mais œuvrant toujours dans la création.


. Nouvel Album « Rocking my roots »: TRIPLE ALBUM
«Rocking my roots »
est le triple album qui met au grand jour le R’n’G. Chacun des 23 titres qu’il comporte illustre ce cheminement aux multiples explorations stylistiques et linguistiques vers un ensemble dans lequel Baco, originaire de Mayotte, interroge, interpelle, bouscule. Un regard qui se tourne résolument vers le salut du continent noir. Le 1er volet de ce coffret est dédié au style pur du R’n’G, alors que le 2ème volet restitue la diversité des styles désormais universels des afro-descendants et le 3ème un rendu live du R’n’G.

« Rocking my roots » reflète l’air du temps. Trace une route des origines à la conscience.

« Rocking my roots » c’est aussi un cri d’alerte alors qu’à Mayotte le béton a mangé la forêt, que le plus grand lagon du monde dans lequel on pouvait pêcher à la main, se trouve en danger. Il est le porte-parole d’une population déboussolée et déracinée face à une terre malade. Dans ce triple album, au-delà de cette réalité insulaire, Baco englobe l’Afrique et l’environnement et il interroge, interpelle, bouscule. C’est l’avènement du R’n’G, un style qui conjugue les rythmes nés de la diaspora du peuple noir et signifiés pour le ‘R’, rock, reggae, rap, et ceux du Continent Mère représentés par le ‘G’ qui traduit ‘Goma’, tambour dans la langue de l’homme bantou, qui plonge ses racines jusqu’aux Comores. Ce style est un ternaire parfois effréné parfois mélancolique comme un blues, un ternaire qui évoque le spirituel, s’il est vrai que tout multiple de 3 est un chiffre divin ! Et Baco impulse autant le rythme que le spirituel dans ses compositions, un unisson indispensable à son inspiration, portant cet espoir de réconciliation et de fusion du souffle naturel et de la vie contemporaine.

ROCKING MY ROOTS – Le triple album (Printemps 2020)
C
offret Collector – Edition limitée et numérotée = (500 ex)
23 titres + Live + Bande Dessinée

  • 1 Vinyle ‘R’N’G’ : Album Studio + Live au Stade de Mayotte en 2014
  • 1 Vinyle ‘Influences et traditions’
  • 1 Vinyle ‘Live au Stade de Mayotte’ : Album Studio + Live au Stade de Mayotte en 2014
  • 1 BD : Intégrant aussi un reportage photo autour du projet

Avec le coffret Rocking My Roots, Baco propose un objet hybride entre support physique et numérique, et développe ainsi son concept dans son ensemble associé aux images, photos, dessins, musique. Un objet donnant une dimension élargie de l’album, une expérience totale et innovante.


BACO & URBAN PLANT – FORMATION
BACO
 : Auteur-compositeur interprète, Chant et Guitare, il est à l’origine du R’n’G, fusion Rock , Reggae, Rap et du Goma (Tambour traditionnel), créant des univers variés nous ramenant toujours à la source originelle africaine des styles musicaux qu’il manie avec tant de brio.
ABOUBASS : THE bassiste, plongé dans les cordes depuis sa plus tendre enfance camerounaise, a accompagné des artistes africains, européens, au Zénith avec Abeti Masikini à l’international, au Japon notamment avec Kasse Mady Diabate désormais fidèle au R ‘N’G de BACO !
ALEX : Grand guitariste, grand par son nom et ses tournées à l’international avec les plus grands que ce soit en reggae avec Alpha Blondy, Faya Dub, Michael Rose, Liahman Levi, Tonton David ou en world music avec Khaled, Salif Keita, Toure Kunda, Saint Germain Ricky Ford, Horace Andy …
CHRISTIAN BOURDON : A la batterie. D’origine franco-camerounaise, ayant grandi dans un environnement musical, passionné par le rythme a joué sur les scènes internationales avec les Drifters ou Ben’s Belinga et a fondé son école Akanga Drums School à Vesoul et Besançon.
ABBE : Clavier et violon, magnifique pianiste compositeur de Jazz d’origine camerounaise, auteur de l’album « Koù » en 2006 et « Atàn » en 2015. Il s’est affiché au Jazz à l’Ouest, Jazz à la Harpe, Jazz en Place avec son Septet (Kelin Kelin Oschestra – Radio France) et plusieurs clubs parisiens. A également arrangé des albums de musique africaine.
PLISSMAN : L’indispensable ingé-son ! Depuis 1990, a multiplié les accompagnements de tournées, de Tonton David, à Salif Keita en passant par Willy Deville, Carla Bruni et récemment Youssoupha, Kalash ou encore Lofofora.
VALERIE TRIBORD : Chœurs


www.baco-music.com
www.facebook.com/bacoeturbanplant
www.instagram.com/baco_and_urbanplant/
Chaîne Youtube


Photos de presse et visuels HD

Les commentaires sont fermés