Takana Zion - Human Supremacy (2021)

ARTISTE : Takana Zion
TITRE : Human Supremacy
FORMAT : CD / Vinyle / Digital
LABEL :Soulbeats Music
RELEASE-DATE / SORTIE : 04/06/2021
COM DE PRESSE : Pdf
PRESS RELEASE : Pdf

*NEW Album Human Supremacy
Disponible le 04.06.2021
Commande Digital | CD | Vinyle | Bandcamp
(Soulbeats Music)

01 – Babylon Wicked
02 – Energy Feat. Sizzla Kalonji
03 – Humble Lion
04 – Vie de Rêve
05 – Black Mary
06 – Can’t Wait
07 – Dans l’Atlantique
08 – Dirigeants Aveugles
09 – Human Supremacy
10 – Jah Rastafari
11 – Spiritual War


RFI “Rendez-vous culture” : En Guinée, le franc parler de Takana Zion, prophète reggae

HUMAN SUPREMACY – Le nouvel album


Takana Zion prolonge l’héritage africain du Reggae légué par Bob Marley.

Pourquoi se rendre encore à l’heure actuelle à Kingston pour enregistrer un album reggae, quand tant d’instrumentistes talentueux sur tous les continents savent jouer cette musique à la perfection ? La réponse s’impose d’elle-même en écoutant « Human Supremacy », le nouveau disque du guinéen Takana Zion et le sixième de sa carrière internationale.

Certaines façons de faire groover les morceaux n’existent mystérieusement que là-bas. Peut-être parce qu’au-delà de la note, du sens inné du reggae, de l’expérience acquise par les musiciens et de la complémentarité instinctive entre les protagonistes, il y a un autre élément. Intangible. Un exemple ? Jah Rastafari, la seule chanson avec laquelle Takana est arrivé en Jamaïque – les autres sont nées sur place. La tournerie hypnotique est jouée avec une énergie qui rappelle le classique African Postman de Burning Spear dans son interprétation live propice à la transe. D’autant qu’au micro, l’artiste guinéen cite en soussou, une des langues de son pays, quelques versets du Psaume 77 (ou 78, selon la version de la Bible) : « Il choisit David, son serviteur, et il le tira des bergeries. Il lui fit quitter les brebis qui allaitent pour être le pasteur de Jacob, son peuple, et d’Israël, son héritage. Et il en fut le pasteur avec un cœur pur. »

« Human Supremacy » est le troisième album que Takana Zion, 35 ans, a enregistré sur l’île natale de Bob Marley. Pour concevoir les deux premiers, « Rasta Government » paru en 2011 et « Good Life » cinq ans plus tard, il n’y avait passé qu’une dizaine de jours au plus. Cette fois, il a voulu s’accorder du temps, prendre plus d’un mois pour donner forme et vie aux onze morceaux dans les locaux incontournables du studio Mixing Lab, l’un des hauts lieux du reggae. Changer de démarche a eu « un grand impact » dans la façon d’aborder la musique, juge Takana. Il s’est imprégné plus en profondeur des vibrations du pays. Lui que l’on surnomme le « Sizzla africain » depuis ses débuts discographiques au Mali en 2007, en raison de son style vocal, s’est lié d’amitié au fil des années avec celui qui fait donc figure de référent, Sizzla Kalonji. Notamment en Guinée où, à l’initiative de Takana, l’auteur de Mama Africa est venu pour un concert en 2015. A Kingston, où ils ont à nouveau passé du temps ensemble, les deux artistes se sont associés sur un titre : Energy, l’un des moments forts de « Human Supremacy ». Encore un morceau au groove particulièrement efficace !

A son palmarès, le chanteur africain peut se targuer d’avoir collaboré avec nombre de pointures du reggae, comme Capleton (en 2011) ou encore Bunny Wailer (en 2016), l’un des trois Wailers originaux qui vient de rejoindre le royaume de Jah en mars 2021. Tragiquement, à la fois en raison du Covid meurtrier et parce que le vieillissement n’épargne pas les vétérans avec lesquels Takana aime travailler, plusieurs membres de l’équipe réunie sur « Human Supremacy » n’ont pas vu le projet aboutir. A commencer par Sam Clayton Jr, impliqué de longue date dans l’aventure, présent sur les précédents disques. Ingé-son sur le papier mais bien plus en réalité : mi-réalisateur, mi directeur artistique. « Il était comme un père pour moi », confie Takana. Sur le carnet noir, figurent aussi les noms des guitaristes Winston ‘Bopee’ Bowen (cité sur près de 500 albums !), et Dalton Browne (à peine moins à son actif !). C’est une vraie dream team de musiciens qui avait été constituée pour enregistrer cet album avec notamment : à la batterie, l’incontournable Lowell ‘Sly’ Dunbar ; à la basse, Danny ‘Axeman’ Thompson ; aux claviers et en binôme au mixage, Stephen Stewart.

Intituler son album « Human Supremacy » est un moyen pour Takana de rappeler que « l’être humain a été mis par le créateur au-dessus de tout, il est responsable de tout ce qui lui arrive ». Lui qui a grandi dans une famille musulmane affirme s’être « libéré de la religion depuis 17 ans » tout en ayant confiance en « l’existence d’une force supérieure ».« Le reggae est une musique qui attache l’homme à des valeurs morales et spirituelles, ou divines. J’ai toujours abordé la musique selon ce principe », insiste Takana, dont la voix compte auprès de la jeunesse guinéenne. Il sait les responsabilités qui découlent de cette notoriété. Avec la chanson Dans l’Atlantique, il évoque le sort dramatique de ses compatriotes sans emploi qui s’en vont vers l’Europe au péril de leur vie pour échapper à une situation sans avenir (« Fatigué de l’Afrique, ils se jettent dans l’Atlantique »). Une façon aussi d’épingler le régime au pouvoir, qu’il vise à nouveau en français, avec Dirigeants Aveugles, texte au vitriol qui liste les maux dont souffre son pays et l’inaction de ceux qui le gouvernent en modifiant la constitution à leur souhait pour rester en fonction. « Un jour le peuple se lèvera », prévient le chanteur africain. Cette mise en garde au parfum révolutionnaire rappelle à quel point Takana défend l’héritage du message adressé par le roi du reggae, Bob Marley, disparu il y a tout juste quarante ans.


1er extrait
Dirigeants Aveugles
Commander
Nouvel album le 04.06.2021
(Soulbeats Music)



Takana Zion, la star du reggae guinéen, est de retour avec un tout nouveau single, ‘Dirigeants Aveugles‘, un son roots made in Kingston sur lequel il chante en français pour la première fois depuis longtemps. C’est le premier extrait de son album à paraître baptisé ‘Human Supremacy’, le sixième de sa carrière internationale.  Takana Zion fait partie de cette nouvelle génération d’artistes qui portent toujours plus haut le flambeau de la musique Reggae. Grâce à son style vocal, il a été très vite repéré et reconnu, ce qui lui a valu le surnom de « Sizzla Africain ».

Engagé depuis longtemps dans la vie socioculturelle et politique de son pays, Takana Zion n’a aujourd’hui rien perdu de la verve avec laquelle il s’est fait connaitre. Le single ‘Dirigeants Aveugles’ s’apparente à un véritable brûlot, dans la tradition de ceux signés par ses glorieux ainés du reggae africain. Ce texte sans concession interpelle le régime en place, coupable aux yeux du chanteur de violer les textes constitutionnels et de bafouer la démocratie : alors qu’un seul renouvellement du mandat présidentiel était possible, la Constitution guinéenne a été réformée sur ce point en 2010 puis à nouveau en 2020 pour permettre à Alpha Condé de se maintenir au pouvoir ! Leader d’opinion en son pays, Takana Zion ne pouvait rester silencieux suite à cette réélection antidémocratique et fait ici d’évidents constats : « trop d’inégalités et mon peuple est affamé (…) Sans électricité comment pourrions-nous avancer ? (…) Ils font la sourde oreille aux cris des opprimés (…) Ils font de grandes études pour diviser et régner (…) comment s’exprimer quand nos libertés sont confisquées ? » 

Le single est disponible depuis le 26 mars, accompagné d’un clip lyrics vidéo animé réalisé par Adèle Mahé. Le texte du morceau y est ici habilement illustré grâce à des symboles et pictogrammes faisant aussi passer le message par l’image. Le nouvel album de Takana Zion « Human Supremacy », enregistré en Jamaïque, sortira quant à lui le 4 Juin 2021.



ZION PROPHET (2007) – RAPPEL À L’ORDRE (2009)

Rééditions digitales (toutes plateformes) : Sortie le 23.04
http://bit.ly/TakanaZion_2albums

Focus sur 2 titres forts de chaque album

Takana Zion, la star du reggae guinéen nous offre pour la première fois en digital ses deux premiers albums légendaires, « Zion Prophet » et « Rappel à l’Ordre » respectivement sortis en 2007 et 2009. Ces deux albums mythiques produits par le grand producteur Manjul ont bâti la notoriété du chanteur sur le plan international et fait découvrir aux yeux de tous l’artiste confirmé qu’il est encore aujourd’hui.

. Le single Des Millions de Morts, extrait de « Zion Prophet » est un morceau puissant, autant dans son texte et le message qu’il délivre (en français sur ce titre) que dans la puissance vocale impressionnante de Takana qui lui a valu le surnom de ‘Sizzla Africain’. L’ensemble est porté par un contretemps Reggae/Roots accompagné de somptueuses envolées de saxophone et de chœurs qui appuient parfaitement les refrains du titre et nous plonge véritablement dans l’univers de ce 1er album de Takana Zion, emblématique dans l’histoire de l’artiste.

. Le single Reggae Donkili, extrait de « Rappel à l’Ordre » est quant à lui un titre plus traditionnel dans l’âme, dû au fait de la collaboration avec le grand chanteur Victor Démé originaire du Burkina Faso. L’alchimie entre ces deux artistes fait de ce morceau un moment magique dès les premières secondes d’écoute. Les racines africaines se ressentent entièrement entre une rythmique typiquement roots et de pures influences du continent autant dans les instruments en arrière-plan que dans la langue utilisée dans les paroles.

Ces deux premiers albums sont disponibles pour la première fois en digital sur toutes les plateformes depuis le 23 Avril 2021. En prélude à la sortie du nouvel album de Takana Zion « Human Supremacy », disponible depuis le 4 Juin 2021.


Réédition digitale de l’album “Zion Prophet” (2007)
Disponible depuis le 23.04.2021
Commander
(Soulbeats Music)

01 – Oh Jah 
02 – Depui Assiingé 
03 – Ematoba 
04 – La Voie de Mount Zion
05 – Sweet Words
06 – Conakry
07 – Jah Moves With Me 
08 – Zion Prophet
09 – Itan Didi
10 – Des Millions de Morts
11 – Pas Soif de Gloire
12 – Come in My Hands
13 – E Oulé Fu
14 – Depui a Dub
15 – Ematoba Dub
16 – Jah Dub with me
17 – Come in My Dub
18 – Dub to Mount Zion 
19 – Dub to Conakry

Réédition digitale de l’album “Rappel à l’ordre” (2009)
Disponible depuis le 23.04.2021
Commander
(Soulbeats Music)

01 – Nasalife
02 – Abiri Na Samba Khine
03 – Mikhi Kobie
04 – I Want To Be Free
05 – Jeune Fille
06 – Reggae Donkili feat. Victor Démé
07 – Mama Africa 
08 – Sekou Ko Non
09 – Jah Kingdom feat. Winston McAnuff
10 – Anawafe
11 – Céline
12 – Ithiopia 
13 – Rendez à César


Suivez Takana Zion

Suivez Soulbeats Music

AUDIO / SONS

  • Album ‘Good Life” (2016) : Infos

Photos de Presse et Visuels HD à télécharger

Les commentaires sont fermés