Andreia

Née à Levallois-Perret, Andreia Lima, de son vrai nom, grandit en banlieue parisienne avec sa mère, célibataire, laquelle l’envoie passer tous ses étés au Pays, au Cap-Vert. Les repas dominicaux sont l’occasion pour Andreia d’entendre ses tantes chanter les classiques cap verdiens, le répertoire traditionnel, renforçant le sentiment d’appartenance culturelle de la chanteuse en devenir. Chanter devient un cri du cœur mêlant des sentiments forts, de l’amour à la nostalgie. Des vibrations et influences que l’on retrouve autant dans l’écriture que dans les capacités d’interprétation d’Andreia. Lorsqu’on lui demande son plus grand modèle, c’est sa mère qu’Andreia cite avant tout. Une femme aimante et indépendante qui a su, à la sueur de son front, subvenir aux besoins de sa famille, protéger et élever Andreia et ses grands frères. Résidant en cité, elle y prend tout le positif qu’elle y trouve, à commencer par sa richesse multi culturelle. Elle se voit proposer diverses activités (culturelles notamment) et se passionne très tôt pour l’art. C’est sur la danse hip-hop que son choix va d’abord se porter. Elle intègre vite différentes compagnies et enchaine en quelques années des centaines de représentations. Andreia s’accorde une pause et commence à penser son nouveau projet artistique, elle n’a alors que 22 ans. C’est décidé, c’est avec la musique qu’elle revient, désireuse de s’exprimer plus directement encore, dans sa langue de cœur. Loin des clichés, Andreia ne fait pas de calcul marketing et veut se présenter au public en toute sincérité. Moderne, forte et indépendante, elle ne veut pas qu’on l’enferme dans une case en raison de son genre ou de la couleur de sa peau.  Andreia chante d’abord pour le plaisir lors de jam sessions improvisées.  Un ami lui propose alors d’enregistrer quelques maquettes en studio. Elle se prête au jeu, ses démos resteront et circuleront dans un cercle professionnel très fermé jusqu’à ce qu’Antony « Blaiz » Ribera (ingénieur du son pour Kassav’, Warren …) les découvre en 2017 et lui propose de les retravailler de manière professionnelle, décelant le potentiel de la chanteuse. 

C’est ainsi que, durant deux années, Andreia va affiner ses compositions pour mieux se les approprier. Andreia interprète désormais ses textes sur des compositions originales et intemporelles. Pour ce premier EP, notre chanteuse affiche une cohérence rare et une belle présentation de ses capacités en 7 titres. Chaque composition reflète une partie de la personnalité de son auteure. Un univers musical innovant, à la croisée de l’Afrobeat et des musiques caribéennes avec bien sur une omniprésence du patrimoine culturel et musical du Cap-Vert.  Blaiz, ici à la composition et direction artistique, s’est entouré pour la réalisation de ce 1er EP de musiciens virtuoses, à l’image d’Alexandre Cabit à la guitare (Jocelyne Beroard, Tony Chasseur, Tanya Saint-Val, Jacob Desvarieux, Michael Guirand,…), Ismael Nobour à la batterie (Youssoupha, Admiral T, Chassol, Blitz the Ambassador,…) ou encore Mathieu Bost aux cuivres  (Taïro, Morgan Héritage, Brisa Roché…) 

Un premier EP soigné qui met en lumière une personnalité à découvrir. Un univers musical singulier, respectueux de la tradition mais qui s’inscrit définitivement dans la modernité. Un son capable de mêler beats urbains, sensibilité vocale et thèmes universels. Andreia propose des mélodies aussi envoûtantes qu’enivrantes, des paroles évoquant l’amour, le déracinement, les amitiés perdues, les tribulations du quotidien, auxquelles tout à chacun pourra s’identifier.


www.instagram.com/andreiamusica


Les commentaires sont fermés